Recherche de contenu, d’articles, de vidéos

Les trésors de Val Joanis

Niché au cœur du Luberon, Château Val Joanis abrite de magnifiques jardins en terrasses, au cœur d’un vignoble deux fois millénaire, puisque déjà exploité à l’époque romaine.

TEXTE BRICE LE FORT // PHOTOS NATHALIE PASQUEL / WWW.JARDINS.PHOTOS

 

TROIS TERRASSES EN HARMONIE

Les jardins du domaine Château Val Joanis se répartissent en trois terrasses, qui se partagent des ambiances fort différentes : le potager, les vivaces et l’ornement. Chacune d’elle a ses spécificités, mais tout est fait pour que les fuyantes visuelles fassent ressortir une harmonie générale très agréable. Elles sont également bordées par l’oliveraie centenaire, et les magnifiques vignobles de l’exploitation, qui produisent sur 124  ha des crus très appréciés des connaisseurs et des amateurs de productions de terroirs ancestraux. Il faut dire que la propriété borde l’ancienne route romaine « Via Domitia », qui permettait aux crus locaux d’être consommés jusque dans la Rome antique. Les fondations de l’ancienne villa romaine émergent d’ailleurs encore dans le bas de la propriété !
Sous des aspects typiques du Luberon, les chais abritent un matériel de vinification de toute dernière génération, avec notamment des entrepôts climatisés pour protéger les vins des écarts de température.

 

 

Val-Joanis-Poirier

Poiriers en palmettes

Parfaitement organisés, les poiriers (Pyrus communis) taillés en palmettes ont l’élégance sobre des jardins d’antan. Ils contrastent à merveille avec les fleurs de l’arrière-plan (tritoma, rosiers ‘Christophe Colomb’) qui habillent la terrasse du potager.

 

 

Val-Joanis-Massif-Lavande-Tritomas

Lavande du Luberon

Au beau milieu du Luberon, un jardin ne peut se passer des lavandes (Lavandula angustifolia), baignées par le charme des stridulations des cigales. L’endroit est délimité par des cyprès (Cupressus sempervirens ‘Stricta’), qui ajoutent un parfum de Toscane à l’ambiance.

 

 

Val-Joanis-Cypres-Italie

Allée de cyprès

Bordée de cyprès d’Italie (Cupressus sempervirens ‘Stricta’) au milieu des lavandes (Lavandula angustifolia), l’allée de la terrasse du potager laisse s’exprimer les tritomas (autrement appelés faux aloès ou tisons de Satan) et les rosiers dans une féerie de couleurs.

 

 

Val-Joanis-topiaire-boule-Cone

 Lignes de fuite

La profondeur des terrasses est mise en valeur par des alignements qui ouvrent les perspectives et donnent une dimension encore plus importante au potager. Les groseilliers sur tige (Ribes rubrum) mènent le regard, soutenus par les lauriers sauce (Laurus nobilis) et les buis taillés en boules (Buxus sempervirens).

 

 

Val-Joanis-Topiaire-Olivier

Oliviers centenaires

De splendides oliviers centenaires (Olea europaea) bordent le chemin sous la terrasse potagère. Ce sont les « régionaux de l’étape », dont les fruits produisent une huile très pure, appréciée des visiteurs, qui peuvent la goûter au même titre que les crus viticoles de la propriété.

 

 

Val-Joanis-Topiaire-Cone

Topiaires en cônes

Les grands classiques des jardins à la française ne sont pas à négliger, comme ces très belles topiaires taillées en cônes (Laurus nobilis), appuyées sur le muret en pierre qui délimite l’oliveraie et le potager, situé juste derrière.

 

 

Val-Joanis-Lagerstromia-indica

Trois éléments

Chaque zone du potager comprend nécessairement trois éléments : arbuste (ou fruitier), fleur, légume. C’est ce qui fait la variété et le dynamisme visuel de ses différentes parties, pour le plus grand bonheur des yeux du visiteur.

 

 

Val-Joanis-Potager

Légumes bien encadrés

Encadrées de haies d’arbustes persistants (Buxus sempervirens ‘Elegantissima’), et enjolivées par une topiaire en cône à base d’if à baies (Taxus baccata), les plantations du potager sont à l’abri des vents secs qui parcourent les montagnes du Luberon.

 

 

Val-Joanis-Potager-Olivier

Au bout du potager…

Cette parcelle de potager intègre un rang de lilas des Indes (Lagerstromia indica), des lentisques (Pistacia lentiscus), de l’herbe sanglante (Imperata cylindrica ‘Red Baron’)
et nombre de vivaces rustiques. Les rosiers blancs ‘Iceberg’ masquent en partie le mur de séparation avec l’oliveraie.

 

 

Val-Joanis-Rosier-Tritomas

Chemin des couleurs

Appuyés sur les palmettes de poiriers, les rosiers ‘Line Renaud’ et les tritomas forment un bel alignement, dont les couleurs s’étagent sur toute la saison estivale. Toute cette variété rend le potager particulièrement agréable les soirs d’été.

 

 

 

 

Val-Joanis-Solanum-tuberosum

Oser la pomme de terre

Un joli carré de pommes de terre (Solanum tuberosum) dans un potager, c’est la moindre des choses ! Son esthétique pleine de fraîcheur est soutenue par les topiaires taillées en cône, et les splendides alignements de cyprès, qui soulignent le chemin principal.

 

Val-Joanis-citronnier

Bordure de cave

Dans une exploitation viticole, les tonneaux en bois sont un symbole clé. Ceux-ci sont donc utilisés au jardin, pour faire pousser un rang de citronniers (Citrus limon), qui apportent un parfum acidulé à la découverte des cultures.

 

 

Val-Joanis-Schinus-molle

Rosiers blancs et valériane

Enjolivés par des galets qui rappellent la particularité du terroir local, les faux poivriers (Schinus molle) sont judicieusement placés entre les rosiers ‘Iceberg’ et les topiaires en cônes. La valériane (Centranthus ruber) apporte sa touche de couleur et souligne l’usage médicinal de nombreuses plantes du potager.

 

 

Val-Joanis-bois-tresse

Le château d’Alice…

Cette petite pergola en bois tressé semble parfaitement convenir à ces lierres (Hedera) qui habillent ses ouvertures. Les topiaires taillées en cône lui donnent des allures de château d’Alice au pays des merveilles !

 

 

 

Val-Joanis-Tuteur-Tomate

Tomates conquérantes

Ces tuteurs en bambou attendent que les pieds de tomates (Solanum esculentum) encore juvéniles veuillent bien les conquérir. Leur expansion se fera sur fond de cardons (Cynara cardunculus).

 

Le détail à retenir

« In vino veritas  », telle pourrait être la devise du Château Val Joanis, dont le terroir en galets roulés est exploité avec bonheur depuis l’époque gallo-romaine. Mais ses propriétaires sont aussi des artistes, puisqu’ils entretiennent amoureusement de merveilleux jardins méditerranéens. Les différents jardins en terrasses sont ouverts au public toute l’année à travers des visites, et via la mise à disposition de différentes parties du domaine, pour de l’événementiel de qualité. Pour les visiteurs d’un jour ou les invités d’un colloque ou d’un mariage, c’est l’occasion rêvée de découvrir un lieu splendide et profiter pleinement de cette oasis de calme au milieu des vignes et des oliviers. Gage de son exceptionnelle qualité, ce jardin bénéficie du célèbre label de Jardin remarquable. Et, en 2008, il a même reçu le prix du Jardin de l’année par l’association de journalistes de la presse jardin (AJJH).

 

 

Pour vous y rendre

Le Château Val Joanis est situé à 25 km au nord d’Aix-en-Provence et à 40 km à l’est de Cavaillon.
En avril, mai, juin, septembre, octobre : ouvert tous les jours de 10h à 13h et de 14h à 19h. En juillet et en août, tous les jours de 10h à 19h. Le reste de l’année du lundi au vendredi de 10h à 12h30 et de 14h à 17h30 et le samedi de 10h à 13h et de 14h à 18h. Entrée des jardins à 3 € par personne, dégustation gratuite.
Château Val-Joanis
2404 route de Villelaure, 84120 Pertuis
Tél. 04 90 79 20 77 // www.val-joanis.com

 

 

 

2 commentaires

  • Christine Daumas

    Luberon ne prend pas d’accent. Le seul que nous ayons dans le Sud Vaucluse s’entend lorsque l’on parle !

    • La rédaction

      Merci d’avoir mis l’accent sur la bonne orthographe de « Lubéron ». Pour info, Monsieur Larousse précise que les deux orthographes « Lubéron » et « Luberon » sont admises. Avouons que nous envions votre accent ensoleillé !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas affiché. Sont obligatoires les champs marqués par *

3 × trois =