Recherche de contenu, d’articles, de vidéos

Quand un petit jardin adopte la mécanique orange

Le temps où le jardin se limitait à une palette de couleurs volontairement ultralimitée est enfin révolu. Au point d’adopter des couleurs tranchées qui peuvent encore surprendre. Alors faites passer l’info : voilà désormais un lieu où il n’est pas interdit de passer à l’orange…                                                                                  

TEXTE LUC FERRAND // PHOTOS NATHALIE PASQUEL WWW.JARDINS.PHOTOS

 

 

Quarante-deux mètres carrés. Pas un de plus. Telle est la surface sur laquelle repose ce jardin d’avant-garde. C’est la parfaite démonstration que, même si l’on dispose d’un tout petit espace, un petit jardin peut s’avérer tout aussi multiforme qu’un grand. Au point de confirmer l’adage selon lequel tout ce qui est petit est plus beau ! Sur cette surface réduite, deux parties bien distinctes cohabitent. D’un côté, la partie repas pour partager des repas en amoureux avec cette table et deux chaises qui se reflètent dans un petit bassin. De l’autre côté du mur imposant, se trouve la zone de détente avec la présence des deux fauteuils bulle, l’un suspendu et l’autre posé. Le passage d’une partie à l’autre s’opère par une large ouverture arrondie, en forme de lune.

 

 

 

NPAC_1307150153

Pop star

Suspendu, ce fauteuil bulle a été originellement dessiné par le designer finlandais Eero Aarnio, célèbre pour son fauteuil ballon créé en 1962 et qu’il a décliné six ans plus tard dans sa version transparente en plexiglas.  Comme dans un cocon, on s’y niche et on plonge avec délice en plein style pop !

 

 

 

NPAC_1307150203

Vue d’ensemble

De l’aveu des deux paysagistes, Adele Ford et Susan Willmott, créatrices de ce jardin, c’est le design des années cinquante qui leur a servi de source d’inspiration.

 

 

 

NPAC_1307150136

Mur de bois

C’est à partir d’une ossature en bois que ce mur a été conçu, gage de rapidité d’installation et de légèreté en fonction du support sur lequel on le fait reposer. On songe ici à des terrasses sur les toits…

 

 

 

NPAC_1307150131

Piédestal

Un petit coin repas à partager à deux, niché entre la végétation dense et le petit bassin composé des célèbres tables et chaises Tulipe qui se singularisent par leur conception d’une seule pièce. Dessinées par le designer suédois Eero Saarinen en 1956 qui souhaitait s’affranchir des pieds des tables et chaises. Elles font partie de la collection “Pedestal”.

UN JARDIN D’UNE SURFACE DE SEULEMENT 42m2

D’aucuns y verraient un pur paradoxe : alors que sa conception a été guidée par le design des années 50, ce jardin apparaît totalement contemporain, à la pointe du design. Avec en point d’orgue : une couleur orange qui nous évoque irrésistiblement, dans un registre purement esthétique, le film d’anthologie de Stanley Kubrick, Orange Mécanique qui remonte à 1971. Une teinte pour le moins inhabituelle dans l’univers du jardin que délaissent jardiniers et paysagistes. Et pourtant, ce tandem de designers, Adele Ford et Susan Willmott, en fait une parfaite démonstration : dans la nature, elle est loin d’être anecdotique. La voici en quelque sorte réhabilitée.
Incontestablement, l’orange apporte une touche d’exubérance. Force est de reconnaître que cette teinte diffuse une sensation de chaleur, particulièrement bienvenue pendant la période hivernale où le jardin est dénudé. C’est l’assurance d’égayer un jardin par essence un peu morne les jours sans soleil et une formidable source d’énergie quand on n’a pas trop le moral !

 

 

NPAC_1307150146

Satan se niche dans les détails

Au premier plan, la touche orange est apportée par ces tritomes à longues grappes ou, autrement appelés, tisons de Satan (Kniphofia). Originaires d’Afrique du Sud, les tritomes aiment le soleil mais résistent à des températures de - 10° C. Ils fleurissent de juin à septembre et forment des épis assez imposants qui se colorent du jaune au rouge et atteignent généralement 1 mètre de haut. Bon à savoir : il peut vite devenir envahissant.

 

 

NPAC_1307150219

Quart de cercle

Les tritomes se reflètent dans le bassin en forme de quart de cercle en écho à l’ouverture magistrale dans le mur orange. Un bassin composé d’une mosaïque de carrelage tout en nuances de gris.

 

NPAC_1307151126

Opération maquillage

Zoom sur ce bouquet d’achillées (Achillea ‘Terracotta’) dont l’appellation rappelle à juste titre la couleur ocre de la terre cuite. Cette vivace rustique au feuillage caduc fleurit tout l’été et se répand en buisson.

 

NPAC_1307151141

Zones d’ombre

Cette inflorescence appartient à la famille des Rodgersia (Rodgersia aesculifolia). Elle vient égayer des zones à l’ombre de son feuillage du début du printemps à la fin de l’automne. Avec ces épis qui jaillissent et fleurissent en juin-juillet.

 

 

NPAC_1307151150

Deux tons

L’ensemble du jardin affiche deux tons de couleurs : l’orange, bien sûr et un gris anthracite que l’on retrouve sur le mur en arrière-plan ou le dallage au sol.

 

 

NPAC_1307150158

Esprit d’ouverture

Cette série de petites ouvertures créent autant de zones pour laisser la place à des objets décoratifs ou poser négligemment un livre et ainsi se muer en de véritables étagères…

 

 

NPAC_1307151130

Pare-soleil

Une pergola certes de faible envergure mais qui, tel un pare-soleil, prolonge harmonieusement le mur et concourt largement à habiller l’ensemble d’une rare élégance.

 

 

Le détail à retenir

Peut-être plus encore que pour la décoration d’intérieur, il ne faut surtout pas avoir peur et oser jouer avec l’ensemble de la palette de couleurs, gage de gaieté et de dynamisme.

Paysagistes : Adele Ford / www.adeleford.co.uk et Susan Willmott / www.susanwillmott.com
Un jardin présenté lors du Hampton court Flower Show, 2013

 

 

Pour en savoir plus…

 

 

 

1 commentaire

  • Lagarrigue

    Bonjour, bravo enfin une revue sur les jardins qui nous donne de bonnes idées, par contre peut être pas assez de renseignements sur par exemple l’orange utilisé sur ce mur : quelle marque et quel est le nom de cette teinte et dans le numéro 3 pages134 et 135 oû peut on trouver ces magnifiques boules de verre sur tiges merci pour votre réponse et vraiment j adore votre revue

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas affiché. Sont obligatoires les champs marqués par *

17 + douze =