Recherche de contenu, d’articles, de vidéos

Minimaliste en tout point

Minimaliste à la fois par sa conception ultra-épurée, par sa palette réduite de matériaux et de végétaux mais également au quotidien compte tenu du faible entretien qu’il requiert.

TEXTE ANTOINE PETIT / PHOTOS NATHALIE PASQUEL / WWW.JARDINS.PHOTOS

 

 

UNE SOBRIÉTÉ EXEMPLAIRE

Voici un jardin tout à fait exemplaire qui se démarque par son caractère très « architecturé ». Tout en sobriété, respectant à la lettre des alignements que l’on devine tirés au cordeau, la conception de ce jardin répond indubitablement à un souci de précision. Deuxième point fort, même si ses dimensions sont extrêmement réduites, il donne l’impression que l’on dispose d’un « vrai et grand » jardin. Ce jardin que l’on doit au paysagiste Jonathan Mark peut autant trouver sa place en milieu urbain sur une superficie réduite qu’au sein d’un jardin, en tant qu’espace dédié. Il est vrai qu’il est bien dans l’air du temps. Car sa sobriété est évidemment d’inspiration japonisante. La présence des galets ronds au fond du bassin en atteste, tout comme le choix des matériaux et des végétaux.
Pour autant, que l’on ne s’y trompe pas, derrière cette apparente simplicité (dans le design), ce jardin met en exergue une véritable prouesse technique comme en atteste ce promontoire en bois exotique qui semble flotter et défier les lois de la gravité.
Dernier enseignement à retenir de la conception de ce jardin : il ne requiert que très peu d’entretien en matière de jardinage. Tout d’abord, compte tenu de la large place occupée par le bassin, le promontoire en bois ou les blocs de pierre, celle occupée par les végétaux en est d’autant limitée. Et, pour l’essentiel, il s’agit de buis, de petites dimensions, tous taillés en topiaires avec du paillis à la fois décoratif et pour leur conserver une humidité salvatrice. Car, voici l’un des arguments décisifs en faveur de ce jardin, il se montre très économe également en arrosage ce qui apparaît hautement déterminant pour tous ceux qui vivent dans les régions les plus méridionales. Une sobriété de bon aloi et à plus d’un titre.

 

 

Bassin passerelle bois exotique galet, paysagiste Jonathan Mark

Perspective

Les effets de perspective sont tout bonnement saisissants ! C’est tout d’abord cette avancée en bois exotique, évoquant une jetée, qui impressionne. Elle semble en surplomb, en lévitation au-dessus du niveau de l’eau alors qu’elle traverse le bassin de part en part. Autre effet de perspective généré par l’eau du bassin qui laisse parfaitement transparaître les galets de forme ronde qui tapissent le fond. Une transparence volontaire grâce à une très faible profondeur d’eau. N’oublions pas d’évoquer la perspective créée par le claustra et qui ouvre vers l’extérieur du jardin. Enfin, on aura noté qu’alors que les buis au sol sont tous taillés en topiaires, ceux qui émergent du bloc de pierre sont taillés en petite haie et viennent ainsi rappeler les jardins classiques. En bordure du jardin, quelques charmes viennent agrémenter la perspective et donnent l’impression d’agrandir cette surface pourtant confinée.

 

 

Detail Bois exotique

l’idée déco

Quand on ne dispose que d’une très petite surface, concevoir un jardin tout en sobriété est le meilleur moyen d’économiser les trop rares mètres carrés. Autre avantage déterminant, il se montre ainsi économique à l’usage et peut se transposer sur une terrasse.

 

Terrasse bois exotique, paysagiste Jonathan Mark

 

 

De ce jardin, s’échappe une sensation de tranquillité, propice à la méditation. Sobre et rassurant !

 

Passerelle bois exotique bassin, paysagiste Jonathan Mark

Tout d’un grand

D’inspiration japonisante, ce tout petit jardin démontre combien, même si l’on ne dispose que de quelques dizaines de mètres carrés, on peut se confectionner un jardin design où il fait bon se ressourcer. Mieux, rien n’empêche d’imaginer reproduire cette création sur une terrasse en ville. Un jardin tout en sobriété qui reste à personnaliser avec quelques objets déco, un pot de couleur par exemple, un fauteuil pour méditer ou une table et deux chaises pour des repas en amoureux.

 

 

Claustra bois exotique, paysagiste Jonathan Mark

Contrat rempli

Tout en bois exotique clair, légèrement ajouré, ce claustra remplit parfaitement le rôle qui lui est dévolu : séparer du voisinage ou d’une autre partie de son propre jardin, tout en laissant un effet de perspective.

 

 

Massif sureleve Buxus sempervirens, paysagiste Jonathan Mark Agapanthus africanus, paysagiste Jonathan Mark

Couleur

Seules quelques agapanthes blanches et bleues apportent une touche de couleur bienvenue dans cet océan de verdure !

 

 

Bordure bassin dallage pierre, paysagiste Jonathan Mark

Unité

Omniprésente, la même pierre recouvre le bloc central et les rebords du bassin. Une unité dans le choix des matériaux qui concourt à la sobriété.

 

 

Boule Buxus sempervirens, paysagiste Jonathan Mark Buxus sempervirens paillis, paysagiste Jonathan Mark Buxus sempervirens terrasse claustra, paysagiste Jonathan Mark

Le détail à retenir

Le paillis est un moyen efficace pour dissimuler un sol pas forcément esthétique et conserver efficacement et durablement une humidité pour les végétaux. À noter que vous pouvez en confectionner vous-même, par exemple, à partir de copeaux de bois de chauffage que vous devez couper.

 

 Paysagiste : Jonathan Mark, www.jmgardendesign.co.uk, Hampton Court Flower Show 2014

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas affiché. Sont obligatoires les champs marqués par *

14 − douze =