Recherche de contenu, d’articles, de vidéos

Potager design version Le Nôtre

Des parterres de potager soigneusement imbriqués avec des formes géométriques dissymétriques et disposés sur un lit de terre battue. Pour adeptes de Le Nôtre et d’une vision très contemporaine.

TEXTE LUC FERRAND // PHOTOS NATHALIE PASQUEL WWW.JARDINS.PHOTOS

 

 

UN MARIAGE HARMONIEUX ENTRE FLEURS ET LÉGUMES

Un jardin où l’on peut vivre et un jardin dont on peut vivre, tel pourrait être ainsi résumée la maxime qui semble avoir guidé sa designer, Bunny Guinness, dans la conception même de ce jardin potager. Car, effectivement, ce jardin est tout autant un merveilleux lieu dédié à la relaxation qu’un lieu de culture privilégié pour produire des légumes, des fruits, des herbes mais aussi des fleurs coupées. C’est ainsi que se trouvent mêlés, entremêlés même, des plants de choux et de haricots avec des plants de clématites et de roses pendant que lavande et autres herbes vous enchantent par leurs senteurs enchanteresses ! Voilà la parfaite démonstration que ces deux mondes trop souvent séparés dans un jardin peuvent pleinement cohabiter et plus sûrement participer activement à l’animation et à la décoration d’un jardin. Hautement originale également, une zone réservée à la détente et aux repas a été installée en hauteur, sur une plateforme surélevée, en verre transparent, offrant une vue magistrale sur ce jardin et son architecture unique. Combiner le côté pratique avec une volonté esthétique aboutie, voilà bien toute la philosophie d’un jardin moderne, innovant.

 

Abolition des préjugés

Dans ce potager, on peut parler de mariage parfait entre légumes et fleurs. Un coup d’œil sur la gauche… Songez que sont associés des tulipes (Tulipa ‘Jan Reus’) et du persil frisé ou persil d’Italie (Petroselinum crispum var. crispum ‘Parsley’). C’est vrai qu’il faut oser ! Quand, sur la droite, un rosier grimpant, (Rosa ‘Tuscany Superb’) fait plus que bon ménage avec de la bette à carde (Beta vulgaris subsp. cicla ‘Virgo’). Ce n’est guère commun…

 

Terracotta

Une douzaine de grands pots en terre cuite sont répartis sur l’ensemble de la surface de ce jardin potager. Chacun de ces pots héberge un arbre fruitier. Ici, un citronnier (Citrus limon), avec une bordure de lavande (Lavandula pubescens ‘Regal Splendour’) qui vient masquer le pied par essence dépouillé.

 

Mini-serres

Un peu partout sont disséminées de mini-serres en verre en forme de mini-pavillon au look plutôt classique. Avec sa floraison de couleur bleu, Borago officinalis (bourrache), est une plante duveteuse aux feuillages caduc voisine avec de la moutarde de Chine (Brassica juncea ‘Golden Frill’).

 

Fabrication soignée

Voilà des jardinières au design extrêmement raffiné qui ont été confectionnées avec soin. Sur la partie inférieure, elles sont constituées de bois tressé de saule alors que, dans leur partie supérieure, elles sont couronnées par des barres de bois en cèdre.

 

Au-dessus du vide

La partie dédiée à la détente et située en surplomb du jardin repose sur une dalle de verre transparente qui a évidemment de quoi surprendre, voire même décontenancer les convives qui découvrent le lieu et, d’autant s’ils n’en sont pas prévenus. Vous reconnaîtrez que c’est peu habituel dans un jardin !

 

Passages tout en circonvolutions

Sur cette vue, on perçoit parfaitement cet entremêlement des passages créés au milieu des formes du potager que l’on pourrait apparenter à des pièces d’un puzzle posées en désordre.

 

Au centre de tout

Cette fontaine en pierre ronde qui trône au cœur de l’allée centrale séparant le jardin en deux parties distinctes symétriques apporte incontestablement une touche de design supplémentaire. L’eau jaillit et s’échappe en chutant depuis ses rebords plats. Au fond de l’allée, sous la plateforme de verre qui héberge le coin salon se dissimule le foyer d’une cheminée faisant office de brasero ou de barbecue selon la saison.

 

Désordre relatif

Un désordre en vérité très relatif quand on examine le plan de ce jardin tout en longueur traversé par une allée centrale avec une symétrie parfaite de chaque côté. L’inspiration de jardins classiques, à la française, apparaît indéniablement.

 

Paysagiste : Bunny Guinness / www.bunnyguinness.com
Un jardin présenté lors du Chelsea Flower Show, Londres 2011

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas affiché. Sont obligatoires les champs marqués par *

11 + 14 =