Recherche de contenu, d’articles, de vidéos
Fontaine entourée de Zantedeschia aethiopica (arum des fleuristes) et d'hosta.

Quand on ne peut pas faire de plantations dans un petit jardin

Riche de détails, ce petit jardin urbain propose des solutions originales de décoration pour masquer un environnement peu engageant, ou encore gérer un terrain hostile pour des plantations de végétaux. Décryptage.

TEXTE LUC FERRAND / PHOTOS NATHALIE PASQUEL WWW.JARDINS.PHOTOS

 

 

Trop souvent, quand on a un petit jardin en ville, le sol n’est guère favorable à la plantation d’une végétation luxuriante et encore moins d’une forêt. Y compris si vous songiez à un apport de plusieurs camions remplis de terre… Partant de ce constat, la solution consiste à créer des îlots de verdure cernés par des espaces dallés, par exemple. C’est ainsi que, dans ce jardin urbain créé par Drusilla Stewart, pour délimiter la zone de végétaux, un pavage gris a été posé. À noter que l’on retrouve ces petits pavés en rappel à plusieurs endroits. Pour le reste, en guise d’allée et de zone de passage, il s’agit d’un dallage en pierres calcaire d’Albion. Cette pierre calcaire utilisée pour le dallage au sol est d’ailleurs déclinée pour abriter des végétaux dans des jardinières conçues spécialement. Plus original, la paysagiste a intégré une fontaine au sol avec des jets d’eau qui jaillissent et un ingénieux système de grilles métalliques qui laissent apercevoir l’eau s’écouler. Mieux, ces grilles qui évoquent les jardins publics permettent simultanément à quiconque d’y déambuler.
En arrière-plan de ce petit jardin urbain, un claustra  composé de petites lattes de bois viennent habiller le mur mitoyen chapeauté par une pergola, elle aussi en bois sur laquelle s’est enchaîné un jasmin. Côté mobilier, c’est du solide, du chêne massif qui a été sélectionné et signé de la marque oak3 : sous forme de banc ou sous forme de trois petits tabourets qui en imposent !

 

Tabouret bois Massif sureleve

Tabourets

Blottis dans un recoin du muret, dans l’alignement de petits pavés, faisant écho au banc, trois tabourets de la marque oak3, pareillement en chêne massif, traînent nonchalamment.

 

 

Insolite et ludique, cette fontaine qui jaillit du sol : de quoi enchanter les petits et les grands.

Fontaine Zantedeschia aethiopica

Du vert au pourpre

Sur les abords immédiats de la fontaine sont plantés des Zantedeschia aethiopica (arum des fleuristes) aux fleurs blanches, accompagnés par un duo d’hostas : Hosta ‘August Moon’ et Hosta ‘Frances Williams’. En arrière-plan, sont associés des Ligularia dentata ‘Dark Beauty’ et des Lysimachia ciliata ‘Firecracker’ (Lysimaque ciliée) dont la couleur pourpre les fait ressortir.



 

Terrasse Massif ombrage Drusilla Stewart

Massif d’ombre

Trois très jeunes bouleaux (Betula utilis) pointent au milieu d’un massif d’ombre tout en feuillages vert et pourpe : Ligularia dentata ‘Dark Beauty’, Hosta ‘Frances Williams’, Lysimachia ciliata ‘Firecracker’ (Lysimaque ciliée), Zantedeschia aethiopica (Arum des Fleuristes). Et, au fond : Phormium ‘Black Adder’.

 

l’idée déco

Dans un jardin urbain, comment s’isoler d’un environnement disgracieux et gérer un terrain peu propice aux plantations. 

 

Jardin urbain Drusilla Stewart

À plat

À l’instar de certaines fontaines dans des zones urbaines, cette fontaine est au niveau du sol et permet d’ailleurs d’accueillir des personnes à mobilité réduite grâce à ses grilles. L’ensemble est particulièrement soigné. De petits pavés et un dallage en pierres naturelles cernent les grilles métalliques. Sur la pergola en bois, s’agrippe un jasmin étoilé grimpant (Trachelospermum jasminoides).

 

 

Paysagistes : Drusilla Stewart
Un jardin présenté lors du Chelsea Flower Show, Londres 2009

 

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas affiché. Sont obligatoires les champs marqués par *

dix-sept − 13 =