Recherche de contenu, d’articles, de vidéos

Un jardin qui émerge entre mer et vieilles pierres

Que l’on ne s’y trompe pas même si la mer ressemble ici à un lac, elle sait se démonter et s’attaquer aux contreforts du jardin qui a dû s’adapter sur sa partie la plus exposée. Un défi relevé avec brio par Éric Lequertier du côté de Saint-Malo pour ce jardin original et aux multiples facettes.

TEXTE BRUNO WARASCHITZ // PHOTOS NATHALIE PASQUEL WWW.JARDINS.PHOTOS

 

 

 

 

UN ACCUEIL PRIVILÉGIÉ…

Une fois que l’on a garé son véhicule et traversé une sorte de sous-bois peuplé d’eucalyptus et après être passé au milieu des deux piliers, on pénètre, dans un vaste patio d’accueil avec un bassin qu’il faut enjamber via des dalles cernées d’eau. On a l’impression de passer un gué ! Un passage initiatique, en quelque sorte qui crée une séparation enchanteresse entre le monde extérieur et l’univers végétal revisité par le paysagiste Éric Lequertier qui officie en territoire malouin et bien au-delà… Organisé en trois parties bien distinctes, ce jardin offre pratiquement trois visages qui se complètent et s’harmonisent notamment par leur unité végétale. En premier, cette entrée avec ce patio absolument majestueux, une seconde partie qui se veut plus végétale où s’inscrit la piscine et, une dernière partie exposée au nord, avec des plantes soumises aux embruns et qui s’ouvre progressivement sur un bras de mer.

 

 

 

Cascade jardin Bretagne

Mur d’eau

Aussi original qu’impressionnant, l’escalier est accolé à une chute d’eau que l’on peut comparer à un véritable mur d’eau étagé et maîtrisé par petits espaliers et soutenu par un empilement de roches.

 

 

Fontaine Pierre Bretagne

Petite grotte

La chute d’eau s’achève en une fontaine qui vient alimenter le bassin du patio d’accueil. Une petite niche, mimant une sorte de grotte artificielle, a été aménagée pour donner à la fois un aspect naturel et du mouvement à la fontaine. Tout concourt pour suggérer qu’il s’agit d’un ruisseau naturel qui aurait été maîtrisé par la main de l’homme.

 

 

Dalle Schiste Bretagne Paysagiste Eric Lequertier

Dalles de schiste

Tout de pierres vêtu, l’escalier est habillé de larges dalles de schiste qui servent de contrefort au mur d’eau dévalant du haut de la propriété vers le bassin inférieur.

 

 

Jardin Bassin Pierre Bretagne

Magistrale

Deux accès ont été aménagés pour rejoindre la maison. Ici, il s’agit de l’entrée principale. Magistrale, non? Cette entrée digne de celle d’un château confère un caractère assez solennel et impressionnant au lieu, une sensation d’autant plus accentuée par le côté très encaissé entre les deux murs de pierres.

 

 

Jardin Escalier Bretagne Paysagiste Eric Lequertier

Montée des marches

À l’origine, cet endroit était une ancienne carrière de sable. La métamorphose s’avère évidemment considérable. Éric Lequertier a cherché à “garder le génie du lieu” et décidé d’y créer un patio d’accueil reposant sur un bassin et poursuivi par un large escalier qui emmène vers l’habitation. L’escalier, superbe, est encaissé entre deux murs de pierres dont l’un est ancien et a été remaçonné quand l’autre a été édifié pour l’occasion. Tout en haut, cohabitent, entre autres, un Phormium tenax ‘Sundowner’ en compagnie d’un oranger du Mexique (Choisya ternata ‘Aztec Pearl’), un arbuste à fleurs blanches très odorantes qui refleurit à l’automne à condition d’avoir été légèrement taillé.

 

 

Le jardin a été aménagé en trois zones distinctes  : ici autour de la piscine, le patio d’accueil et le bord de mer.

 

 

Allee Pennisetum alopecuroides Paysagiste Eric Lequertier

Beaucoup de charme

Cette allée carrossable en traverses d’azobé, un bois exotique imputrescible, constitue un passage vers la maison depuis l’extérieur. Une double haie de charmes (Carpinus betulus) qui isole, vous accueille suivie par un alignement de Pennisetum alopecuroides (herbe aux écouvillons). À gauche au premier plan, un arbuste rustique au feuillage persistant : Euonymus fortunei ‘Emerald’n Gold’ (fusain du Japon panaché). Au fond, un massif très fleuri avec Choisya ternata ‘Aztec Pearl’ (oranger du Mexique), Salix integra ‘Hakuro Nishiki’ (saule crevette)… Derrière, c’est par ce chemin que l’on arrive si l’on a emprunté le patio faisant office d’accueil.

 

Gare à la marée…

Une maison et son jardin au bord de la mer, c’est le rêve de tout un chacun. Mais l’on n’imagine pas toujours que lorsqu’il s’agit de concevoir le jardin, il  faut pouvoir faire face à des contraintes inattendues. Et surtout lorsque la façade, orientée plein nord, donne directement sur la Manche à quelques encablures de Saint-Malo et qu’il lui arrive d’être balayée par des paquets de mer. Au point qu’un tiers de la surface a été inondé subitement par la marée, alors même que le jardin était sur le point d’être achevé. Éric Lequertier, l’architecte paysagiste basé près de Saint-Malo et ses équipes ont dû se remettre à l’ouvrage. Il faut dire que le terrain est essentiellement sablonneux. Un mur de soutènement en pierres a ainsi été balayé par la marée et a été remplacé par des caissons végétalisés avec des rondins en soutien, un système original inspiré des ouvrages que l’on trouve en bord de rivières.

 

 

Dallage Pelouse Mer Bretagne Paysagiste Eric Lequertier

De terrasse en terrasse

Dans la partie menant à la mer, le jardin a été conçu en terrasses successives (en bois exotique d’ipé) et reliées les unes aux autres par des dalles de pierres.

 

 

Jardin Pas japonais Mer Bretagne

Embruns

Directement soumis aux embruns de la mer, ce massif recèle Chamaerops humilis (palmier nain), palmier rustique, Imperata cylindrica ‘Red Baron’ (herbe sanglante)…

 

 

Mur vegetal rondins Paysagiste Eric Lequertier

Rondins

Après l’attaque de la marée survenue alors que les travaux du chantier s’achevaient, il a fallu imaginer un autre système pour le soutènement de l’escalier. Éric s’est inspiré d’ouvrages qui sont édifiés en bord de rivière et à base de rondins de mélèze desquels émerge un mur végétalisé composé de Erigeron karvinskianus (pâquerette des murailles), Aubrieta ‘Dr Mules’ (aubriète), Pennisetum orientale (herbe aux écouvillons). Côté végétation, au premier plan : Agapanthus africanus (agapanthe), Festuca glauca (fétuque glauque). Au fond à gauche : Libertia grandiflora, Crambe maritima (chou marin).

 

 

Bassin Paillette ardoise Phormium tenax

Réserve

Au pied de ce superbe Phormium tenax ‘Sundowner’ (Lin de Nouvelle-Zélande), c’est depuis ce bassin que s’écoule l’eau qui chute en mur d’eau le long de l’escalier du côté de l’entrée principale.

 

 

Cordyline australis Paysagiste Eric Lequertier

Climat breton

Cet arbuste aux allures de palmier, une Cordyline australis (cordyline australe) a fière allure et domine des agapanthes (Agapanthus africanus). Le cordyline peut atteindre 20 m en Nouvelle-Zélande. Il s’accommode parfaitement du climat breton, doux et… humidifié par les embruns !

 

 

Brachyglottis Walberton's Silver Dormouse

Beau feuillage

En appui sur une roche, Brachyglottis ‘Walberton’s Silver Dormouse’ qui se distingue par son beau feuillage blanc grisâtre.

 

 

Escalier Bois Paysagiste Eric Lequertier

Double plage

Au bout de ces quelques marches, c’est une première plage artificielle que l’on découvre avant la plage baignée par la mer.

 

 

Dasylirion glaucophyllum Paysagiste Eric Lequertier

 Rivage des cistes

Rare touche de couleur dans cette végétation où dominent le vert et le blanc, le ciste (Cistus x purpureus), typiquement méditerranéen semble se plaire à merveille au bord de la Manche. À droite : Dasylirion glaucophyllum.

 

 

La piscine, un élément décoratif

« Un beau jardin est le fruit d’une délicate alchimie, où tout n’est qu’affaire d’harmonie et de simplicité », philosophe Éric Lequertier. En réalité, elle n’est qu’apparente cette simplicité car, pour parvenir à ce résultat, cela signifie que le moindre détail a été soigné, réfléchi. Et de poursuivre que « la beauté d’un jardin tient à sa capacité de susciter l’envie d’y rester, de générer du bien-être, de ressentir des émotions, de s’y sentir en harmonie… » Telle est d’ailleurs l’ambition affichée par le paysagiste : « Un jardin, dans sa conception même, doit rehausser le caractère naturel du site ».
Que l’on ne s’y trompe pas, le végétal est au cœur du dessin et de l’aménagement d’un jardin. Et, comme se plaît à le préciser fort justement Éric, en Bretagne mais également dans l’ensemble des contrées septentrionales, « la piscine n’est qu’un élément de décoration, mais aucunement l’élément principal ». La nuance est primordiale pour quiconque envisage de refaire son jardin. Pour preuve, ce trio d’arbres taillés en nuages qui trônent auprès de cette piscine à débordement ne sert-il pas autant d’élément de mise en valeur de la piscine qu’inversement ? Qu’en pensez-vous?

 

 

Topiaire Ilex crenata Piscine Paysagiste Eric Lequertier

Dans les nuages

Superbe alignement de trois arbres taillés en nuages, Ilex crenata bonsaï, qui dominent majestueusement les flots bleus de la piscine à débordement en arrière-plan.

 

 

Comme une irrésistible invitation à profiter du paysage.

 

 

Dalle Pelouse Claustra Paysagiste Eric Lequertier

Liaison

Dans cette liaison entre l’avant et l’arrière de la propriété, le long de la maison, le mur mitoyen a été agencé avec des panneaux en bois de châtaignier qui garantissent l’intimité du voisinage et produisent un décor tout en sobriété.

 

 

 

Plus d’infos

Création & réalisation Éric Lequertier
Architecte paysagiste
La Petite Bellevue
35430 Saint-Jouan-des-Guérets
www.ericlequertier.com

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas affiché. Sont obligatoires les champs marqués par *

16 + 13 =