Recherche de contenu, d’articles, de vidéos

Vivre en ville et en vert

Tout en contrastes, ce jardin urbain met en scène et en beauté le minéral et le végétal, pour transformer l’espace en pièce d’extérieur tout confort. Une réalisation de Paul-Hervey Brookes. 

TEXTE PATRICK MIOULANE / PHOTOS NATHALIE PASQUEL WWW.JARDINS.PHOTOS

 

 

 

PAS MOINS DE 2 000 PLANTES POUR CE JARDIN

Optimiser l’espace et le sublimer, tout en le rendant aisément praticable, a été le mot d’ordre pour la création de ce jardin non-conformiste de 200 m2 environ. Jouant à la fois le rôle de pièce à vivre d’extérieur et de lieu contemplatif favorable à la relaxation, c’est une retraite secrète dissimulée dans une abondante végétation d’inspiration naturelle. Le tracé des circulations habilement désaxé crée une sensation d’espace, tout en permettant d’accéder aux moindres recoins du jardin pour en faciliter l’entretien.
L’esthétique prime dans cette composition qui met aussi en valeur des éléments d’art moderne. Tout en personnalisant le décor, ils lui confèrent un caractère résolument novateur. C’est un jardin attractif pour la faune et décoratif en toute saison.

 

 

NPAC_1305211015

Un havre de paix

Comme un nid incrusté dans un écrin de verdure, ce mini-salon d’extérieur constitue un univers à part entière. Les bruits de la ville sont étouffés par les végétaux et aucun regard indiscret ne peut venir percer l’intimité du lieu. Un chic discret dû à la sobriété des matériaux.

 

 

NPAC_1305211027

Murs et Monolithes en granite

S’intégrant parfaitement dans le contexte de la ville dont ils symbolisent la verticalité, des blocs de granite délimitent l’espace. Disposés en quinconce, ils ne bloquent pas le regard. La surface a été brossée pour renforcer leur authenticité.

 

 

NPAC_1305210994

Des plantations au naturel

20 grands arbustes et environ 2 000 plantes à fleurs composent un décor vivant qui évolue au fil des saisons. Sans s’extérioriser de manière ostentatoire, grâce au choix de couleurs délicates, les plantes affirment tout en douceur leur personnalité.

 

 

NPAC_1305211012

Une subtile différence de niveau

Le coin repos se trouve en contrebas d’environ 50 cm. On y accède par trois marches. Ce décrochement a pour objet d’accentuer l’intimité du lieu qui, du fait de son positionnement plus bas, devient moins visible. Depuis la partie haute, il devient difficile d’apercevoir les personnes assises dans les larges et confortables fauteuils.

 

 

NPAC_1305211972

Des textures très recherchées

Désirant exprimer la rugosité géométrique de la ville, le paysagiste a réalisé un mur en béton brossé dont les aspérités constituent autant d’espaces disponibles pour la nidification des oiseaux ou des insectes utiles. Avec les variations d’ombre et de lumière qui se jouent en permanence, ce mur devient aussi un objet d’art.

 

 

NPAC_1305211021

Dallage en matériau recyclé

Bien qu’offrant la même apparence que les structures monolithiques en pierre, le dallage est un produit composite (StoneMaster) confectionné avec 56 % d’éléments recyclés. Non glissant, il est possible de marcher dessus par tous les temps.

 

 

NPAC_1305211967

Vrai géranium

Excellent couvre-sol au feuillage semi-persistant, Geranium macrorrhizum ‘Album’ est une plante vivace tout à fait rustique qui réussit bien à mi-ombre en sol frais. Un seul pied peut s’étaler sur plus de 1 m2 en cinq ans.

 

 

NPAC_1305211975

Ancolie

Appelée aussi « colombine », cette plante vivace de culture facile se pare de très élégantes fleurs éperonnées en mai et juin. Le cultivar ‘Kristall’ choisi ici se caractérise par ses grandes fleurs blanc pur.

 

 

NPAC_1305211973

Euphorbe

Plante vivace rhizomateuse de croissance très rapide, Euphorbia griffithii ‘Great Dixter’ se caractérise par ses feuilles foncées qui, de mai à juillet, mettent bien en valeur la floraison rouge orangé. La plante se pare de teintes automnales enchanteresses.

 

 

NPAC_1305211040

Abstractions

Quatre sculptures en céramique de Andrew Flint confèrent une touche un peu mystérieuse dans la profusion végétale. Elles évoquent la dualité souhaitée pour ce jardin, à la fois végétal et minéral, urbain et sauvage.

NPAC_1305211963

Lis des steppes

Spectaculaire plante vivace rhizomateuse, Eremurus himalaicus porte en juin de longs épis blancs dressés, pouvant atteindre 1 m de haut. Il a besoin d’un sol assez sec, surtout durant l’hiver.

NPAC_1305211960

Épine-Vinette

Généreux arbuste épineux aux feuilles pourpres qui persistent tout l’hiver dans les climats doux, Berberis thunbergii ‘Atropurpurea’ peut atteindre 2 m. S’accommodant de tous les sols, il fleurit en mai et juin.

 

 

NPAC_1305210992

Composition raffinée

Une boule de buis bien taillée structure le massif où s’expriment en liberté : des herbes ornementales (Stipa tenuissima et Carex buchananii), la benoîte (orange), le lis des steppes et l’ancolie, avec en arrière-plan le feuillage panaché d’un Cornus alternifolia ‘Argentea’. C’est gai, dynamique avec une subtile interprétation de la nature.

 

 

NPAC_1305211977

Fontaines murales

Les murs d’enceinte sont agrémentés de quinze compositions originales de l’artiste Fiona Haines. Réalisées en verre soufflé, elles laissent s’écouler à l’intérieur un flux d’eau continu en circuit fermé. Sous les rayons du soleil, chaque sculpture compose un décor tout en nuances qui fait « vivre » le béton. L’œil peut aussi traverser le mur offrant un autre regard sur le jardin.

 

 

NPAC_1305211044

Lignes géométriques

Si les plantations s’expriment avec la plus totale fantaisie, le tracé du jardin adopte la sobriété de la ligne droite. On obtient ainsi des effets de perspective qui agrandissent visuellement l’espace. Cette impression est renforcée par l’emploi de dalles étroites. Notez aussi la subtilité des décrochements ainsi que l’ouverture ménagée dans le dallage qui accueille des plantations.

 

 

NPAC_1305211956

Euphorbe des garrigues

Comme ponctuées de lèvres rouges, les fleurs d’Euphorbia characias s’épanouissent de mars à juin sur des tiges de 1 m de haut. Cette superbe plante aux feuilles glauques doit être manipulée avec précaution. Elle sécrète en effet un latex irritant qui provoque des brûlures chez les personnes sensibles.

 

Paysagiste : Paul Harvey Brookes / www.paulherveybrookes.com
Un jardin présenté lors du Chelsea Flower Show, Londres 2013

 

 

 

Pour en savoir plus…

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas affiché. Sont obligatoires les champs marqués par *

5 × un =