CHARGEMENT EN COURS...

Saisissez votre recherche...

Un nid de quiétude en Provence

Partager

À deux pas de la Méditerranée et du tumulte de la côte varoise, ce jardin s’apparente à un authentique havre de paix. Une quiétude sollicitée par les propriétaires des lieux, adeptes du zen, et réussie par les équipes de Derbez en charge de la conception et réalisation.

TEXTE BRUNO WARASCHITZ / PHOTOS NATHALIE PASQUEL WWW.JARDINS.PHOTOS

TOUT N’EST QU’UNE AFFAIRE DE TAILLE…

Bien sûr, ce jardin zen fait la part belle aux arbustes persistants taillés en boule. Mais qu’on ne s’y trompe pas, il est totalement dépourvu des « traditionnels » buis. En lieu et place, ont été plantés des arbustes à différents feuillages et qui, pour certains, se distinguent par une croissance plus rapide : Pittosporum tobira ‘Nana’, Lonicera nitida, Westringia fructicosa (Romarin d’Australie). Autre élément de différenciation : volontairement, tous les arbustes ne sont pas taillés en sphère. Ce qui crée comme des mouvements d’ondulation et donne beaucoup plus de relief à l’ensemble, gage d’une originalité certaine et d’une très grande disparité, loin de toute uniformité. On notera que cela octroie, du coup, une visibilité améliorée de l’ensemble des végétaux. La très grande variété d’arbustes utilisés offre concomitamment une large palette dans les nuances de vert. Car, en revanche, il faut s’y résoudre, toute touche de couleur autre que le vert a été quasi bannie. Pour l’essentiel, l’on n’a affaire qu’à des arbustes persistants ce qui apporte la garantie d’un jardin qui, certes évolue au fil de l’année mais qui conserve, avec une belle constance, ses fondamentaux. C’est sous l’impulsion de Jean-Marc Pupetto, paysagiste chez Derbez (Var) que le jardin a été conçu en étroite collaboration avec les propriétaires.

NPAC_130112450

Une piscine blottie

Ce qui, de prime abord, pouvait apparaître comme un inconvénient s’est transformé en formidable avantage : le terrain est plutôt accidenté, pour ne pas dire très pentu. La maison est positionnée dans les hauts du terrain. Du coup, presque naturellement, la piscine est venue se blottir au creux du point le plus bas, garantissant ainsi une parfaite intimité.

NPAC_130112162

Rampant

Trait d’originalité, le Juniperus x pfitzeriana (genévrier de Pfitzer) vient en quelque sorte faire la jonction entre les différents massifs de topiaires. Ici, à l’arrière-plan, un Teucrium fruticans (Germandrée arbustive) est taillé en boule.

NPAC_130112155

Les bosses de la mer

Reprenant, comme en écho, les modelés et bosses du terrain, les massifs de végétaux tout en rondeurs constitués en topiaires donnent une impression d’ondulation à l’instar du moutonnement de la grande bleue.

NPAC_130112526

Tout en rondeur

Tout en rondeur, tout en douceur, ce jardin s’apparente à un cocon dans lequel on reçoit un repos salvateur, pour oublier l’agitation toute proche et ainsi mieux arrondir les angles…

Elle a beau afficher de grandes dimensions, la piscine n’en est pas pour autant imposante.

NPAC_130112537

Tout en sobriété

Incontestablement, la piscine est grande : avec ses dimensions (16 x 5 mètres), on aurait tôt fait même de la juger imposante. Pourtant, elle affiche une grande sobriété. Son empreinte dans le jardin a été limitée avec succès. On notera la présence d’une toute petite terrasse d’un côté, capable d’accueillir un hamac, et, à son opposé, d’une terrasse sur deux niveaux qui recèle un coin repos. On précisera que la piscine a été dessinée par les architectes du Cabinet ATB à Grimaud (83) et qu’elle a été réalisée par Vacher Et Leclerc Arrosage à Plan de la Tour (83).

NPAC_130112388

Ambiance persistants

Au premier plan, une collection d’arbustes persistants qui sont taillés en boule : Lonicera nitida (à gauche et au milieu), Pittosporum tobira ‘Nana’ (le plus bas) et enfin Westringia fructicosa (Romarin d’Australie) avec un feuillage vert bleuté. Seule touche de couleur dans cet océan de verdure, on la doit à un érable du Japon (Acer palmatum) qui produit un feuillage rouge foncé.

 

NPAC_130112417

 

NPAC_130112271

Statue du commandeur

Élément emblématique dans le cadre d’un jardin zen, un bouddha trône au milieu de la végétation, telle une figure tutélaire bienveillante qui protège les hôtes des lieux.

NPAC_130112206

Papyrus

Fournissant une touche d’exotisme, le Cyperus alternifolius L. (autrement dénommé faux papyrus, souchet à feuilles alternes ou plante ombrelle), proche parent du papyrus du Nil, est originaire de Madagascar. Il se cultive en sol ordinaire, exposé mi-ombre voire au soleil. Il résiste à de petites gelées et peut atteindre de 1 à 2 m de haut.

NPAC_130112204

Virginal

D’un blanc absolument virginal, les fleurs d’Abelia x grandiflora demeurent visibles de la fin du printemps jusqu’à l’automne. Très facile à cultiver, il se plante en buisson ou isolé. Côté dimensions, il monte jusqu’à une hauteur de 1,50 voire 2 m et s’étend sur un diamètre de 2 m.

NPAC_130112223

L’Australie en Provence

Cultivé en buisson, le Westringia fructicosa (Romarin d’Australie) produit des fleurs blanches sur une longue période (de mai à septembre).

NPAC_130112147

Cheminement

Pour descendre depuis la maison vers la piscine, un cheminement a été élaboré qui parvient à faire oublier les deux mètres de  dénivelé. Grâce à des contournements au milieu des végétaux, de l’agencement de marches en pierre et l’ajout de rochers qui émaillent le trajet. De quoi occuper l’esprit quand il s’agit de remonter vers la maison !

_DSF9279

Variété végétale

Dans la partie haute du terrain, à proximité immédiate de la maison d’habitation, la présence de deux Pittosporum tobira ‘Nana’ établit comme un lien avec la végétation du jardin en contrebas. S’y distinguent également une graminée Stipa tenuissima qui jaillit à leur côté et un Cycas revoluta (sagou du Japon) omniprésent (sur la gauche de l’image), le tout sur un fond de bambous.

NPAC_130112521

Jardin d’intérieur

Au centre de la maison, se niche une cour intérieure, véritable petit patio transformé assez idéalement en un jardin zen qui répond aux préceptes du jardin japonais. Accessible et visible depuis l’intérieur de la maison, il concourt largement à créer une atmosphère de détente.

Le détail à retenir

Dans cet espace par essence très abrité et qui ne reçoit que peu de lumière, la présence d’un jardin zen est pour le moins idéale. Car, pour l’essentiel, les végétaux qui y sont associés apprécient l’ombre et une relative humidité. Dans une zone du jardin ou une terrasse orientée au nord, l’aménagement d’un jardin zen est donc à privilégier.

 

Un jardin réalisé par Derbez (Var)

Pour en savoir plus…

Mots-clés :
Article précédent

Vous pourriez être aussi intéressé par...

Découvrez les créations des paysagistes du monde entier pour créer et imaginer vos extérieurs design