CHARGEMENT EN COURS...

Saisissez votre recherche...

Réaliser le jardin design idéal avec LES PLUS BEAUX JARDINS numéro 21

Réaliser le jardin design idéal avec LES PLUS BEAUX JARDINS numéro 21

Partager

Il n’est pas forcément nécessaire d’aller loin pour humer le parfum de la nature. Sortez de chez vous !

 

 

L’ÉDITO

Il n’y a pas de petit bonheur

VOUS HUMEZ CE PETIT AIR DE CAMPAGNE ? Ce doux parfum de la nature, de la nature authentique ? N’en déplaise aux éternels aigris, ça existe encore et il n’est pas forcément nécessaire d’aller loin. Tenez, ce jardin, le Jardin de Berville, qui nous sert d’illustration est situé à quelques encablures de Nemours, une cité à 80 km au sud de Paris. Officiellement, c’est encore la région parisienne, la Seine-et-Marne, mais dans les faits, on est déjà dans un autre territoire, dans un autre pays, pourrais-je préciser avec une pointe de perfidie. La campagne, la nature même si elle subit les coups de boutoir du béton et de l’expansion urbaine, elle résiste, de son mieux. Pour certains, passer le boulevard périphérique parisien, c’est voyager en terre inconnue ; pour nous, c’est notre quotidien. Les saisons ont encore un sens. Quand il fait froid, il fait encore plus froid (et ça coûte cher en chauffage), quand il neige, les routes ne sont pas ou peu déneigées. Mais peu importe. Passé le moment d’agacement devant cette injustice flagrante entre le campagnard et l’urbain, à la vérité, c’est une chance. C’est la source d’un équilibre que tant de citadins nous envient. Dépassons les vicissitudes du quotidien et zieutons le verre à moitié plein : pour rien au monde, je ne voudrais quitter cet environnement, source inépuisable de bien-être. Et ça, ça n’a pas de prix. Vous qui possédez un jardin, quand vous sortez de votre maison et le découvrez recouvert de givre ou encore lorsqu’il vous arrive de vous asseoir l’espace d’un instant à contempler une fleur nouvellement épanouie ou lorsque vous vagabondez, sans motif particulier, au gré des allées, au milieu des massifs de votre jardin, connaissez-vous meilleure sensation ? Qui d’entre vous n’a jamais ressenti ce sentiment rare qui s’appelle en fait le bonheur, un mot presque tabou et qu’on n’ose presque plus prononcer tellement il apparaît honteux de pouvoir le goûter ? N’en doutons pas, la passion du jardin constitue évidemment une expression aboutie de cette inextinguible envie de se rapprocher de la nature. Acceptons l’augure de vivre loin de tout mais considérons que c’est encore le meilleur moyen d’être heureux en 2019. Bien à vous !

PAR BRUNO WARASCHITZ

 

 

Pour découvrir le sommaire complet du numéro 21, c’est ICI

Pour commander ce numéro directement depuis notre boutique, c’est ICI

Pour souscrire un abonnement directement depuis notre boutique, c’est ICI

 

 

 

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

sept − 1 =

Découvrez les créations des paysagistes du monde entier pour créer et imaginer vos extérieurs design