CHARGEMENT EN COURS...

Saisissez votre recherche...

Rencontre est-ouest

Partager

Souplesse végétale et décontraction des plantations du jardin d’Occident s’opposent dans ce jardin à la sobriété élégante et mystérieuse du jardin oriental.

TEXTE PATRICK MIOULANE / PHOTOS NATHALIE PASQUEL WWW.JARDINS.PHOTOS

Un superbe contraste de styles

Conçu par Andy Stockton, responsable du design urbain pour la société de création paysagère Urban Vision et l’architecte paysagiste de cette dernière, Dan Sterry, ce tout petit jardin a constitué un véritable défi pour une entreprise habituée à opérer sur de grands projets. Bénéficiant d’un bel environnement végétal, l’endroit est destiné à constituer un espace de vie. Son dessin stylisé incite à la contemplation, tout en générant une sensation apaisante. Savamment planté, le jardin s’avère propice à la détente, constituant une retraite dont l’harmonie permet d’échapper au stress de la vie quotidienne. Avec cette subtile opposition de matériaux, de plantes et de styles, tout favorise un rapprochement symbolique entre l’Europe et l’Asie, dans un concept graphique des plus réussis.

Décontraction

La rencontre de l’Ouest et de l’Est est symbolisée ici par le choix des végétaux avec pour le premier les pins nains, le buis, la gypsophile, le bouleau et pour l’Orient les bambous et les érables du Japon.

Contraste et symétrie

Constituant une frontière symbolique et esthétique entre, à gauche, l’opulence un brin tapageuse de l’Occident et à droite, le minimalisme de la philosophie zen, le bassin est traversé par un gué. Point de jonction entre les deux mondes, son effet de perspective agrandit le jardin.

d’un seul regard on passe d’un monde culturel à l’autre avec un bassin très design pour évoquer l’océan sans frontière.

Imbrications

Posés sur une terrasse en teck, un bois asiatique, les bains de soleil en résine tressée évoquent les pirogues de Thaïlande, tandis que le mur en schiste, le buis, la gypsophile et les marguerites ont une origine européenne. Une harmonie bien rythmée.

Extrême raffinement

Évoquant tout un continent ponctué de montagnes, le petit jardin sec (karesansui) est porté par une lame d’eau qui symbolise la vie. Il est encadré par deux microjardins d’esprit européen avec fleurs, bordures et boules de buis. taillées.

l’idée déco 

Des structures d’inspiration très contemporaine comme le porche en poutres de bois exotique et le luminaire en forme d’échelle apportent une dimension très design au jardin et accentuent ses qualités esthétiques et créatives.

Minéral et végétal

Le jardin « oriental » est architecturé sur la base d’une structure en béton couverte de sable blanc et décorée de monolithes de schiste. Cette partie inerte s’anime sous l’impulsion raffinée d’un massif de feuillages verts et pourpres : bambou, érable du Japon (Acer palmatum ‘Dissectum’), arbre à perruques (Cotinus coggygria ‘Royal Purple’) et un bouleau en arrière-plan.

Le yin et le Yang

La bivalence complémentaire exprimée en permanence dans la philosophie chinoise s’exprime par les éléments négatifs noirs (yin) et les points positifs blancs (yang). Les paysagistes ont matérialisé cette symbolique avec le schiste des monolithes et des murs appareillés à l’ancienne (pierre sèche) ainsi que par le lit de sable subtilement orné de stries ondulantes.

D’un monde à l’autre

Laissant le regard découvrir la partie opposée du jardin, l’œil-de-bœuf renforce le parti pris symbolique de ce jardin. On peut y voir aussi une projection sur l’avenir, un peu comme la « Porte des Étoiles » de Stargate qui nous ouvre des mondes inconnus.

Paysagiste : Dan Sterry
Un jardin présenté lors du Tatton Park Flower Show, Manchester 2015

POUR PLUS DE DÉTAILS :

Vous pourriez être aussi intéressé par...

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

dix-sept − un =

En savoir plus...

Découvrez les créations des paysagistes du monde entier pour créer et imaginer vos extérieurs design